Acid King : III | Review


"III" est l'avant dernier album d'Acid King sorti en 2005, soit dix longues années avant "Middle of Nowhere, Center of Everywhere" et il reste, pour ma part, comme le meilleur album du groupe. Un album de stoner aux relents de doom hallucinatoire, le tout porté par l'envoûtante voix de Lori S. La guitare est fuzzée à souhait, des riffs qui n'ont aucun mal à vous faire bouger la tête - pas trop vite quand même, on est aux confins du doom - dans lesquels on  ne peut pas s'empêcher d'y percevoir un petit côté groovy. Côté batterie, ca jam tranquillement et ca pose l'ambiance, on se laisse complètement emporter par les cymbales qui sonnent derrière le mur de fuzz.

Les titres s'enchainent tranquillement et de toute façon, on est dans un état second lors de l'écoute de cet album. Vous allez dire que je radote, mais putain, cette voix ! Une voix hypnotisante qui, a elle seule, pose définitivement l'ambiance plombée et lourde de "III". Mention spéciale au titre 'War of the Mind' de 11 minutes (le plus long de cet LP) qui laisse l'impression d'être prisonnier de ce riff qui tourne en boucle dans ma tête maintenant...

En bref, "III" est un album de stoner doom remarquablement maîtrisé. Une recette dont seul Acid King en a le secret et qu'on retrouve dans leur dernier album "Middle of Nowhere, Center of Everywhere". Quand on parle de stoner doom, on parle souvent des grands classiques comme Sleep, ou encore Electric Wizard ; mais pour moi Acid King mérite amplement sa place de "pilier" du stoner doom. Vous l'aurez compris, je vous recommande fortement de vous laisser bercer par Lori S et sa voix mystique...

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.