Blues Pills : Blues Pills | Review


Blues Pills, c'est un nom qui a déferlé sur les festivals allemands en 2013, un groupe qui s'est forgé sa place en live avant même d'avoir assez de titres pour assembler un album digne de ce nom. Leurs vidéos Youtube ont de quoi convaincre : il y a plus de gens dans les gradins à la fin des concerts qu'au début ! Il faut dire que le groupe a ce qu'il faut pour attirer l'oreille : une chanteuse (suédoise) à la voix aussi puissante qu’ensorcelante, que certains n'hésite pas à comparer à celle de Janis Joplin, un guitariste (français), dont les accords ont franchement de quoi faire rêver et une section rythmique (américaine) issue de Radio Moscow, groupe de Stoner/Rock Psyché dont la réputation n'est plus à faire.

Avec un style sortis tout droit des vieilles années du rock et ses compétences, le groupe, en cette période de nostalgie, ne pouvait pas ne pas se faire remarquer. Ce premier album est tout simplement un véritable joyaux. Lancé par leur premier succès, 'Devil Man' sur Youtube, le groupe a enchaîné sur un album auquel ont peut difficilement reprocher quoi que ce soit : les mélodies sont tour à tour nerveuses, mélancoliques, toujours justes. Elles parlent d'amour perdu, de solitude et de révolte, sans jamais casser l'harmonie atteinte par le groupe.

Qu'on se sente d'humour joyeuse ou triste, Blues Pills frappe droit au cœur. Tandis que 'No Hope Left For Me', 'Little Sun' et 'River' transportent l'âme des solitaires au cœur lourd, 'High Class Woman', 'Ain't No Change' et 'Devil Man' vienne rassurer les énervés. Personnellement' ayant découvert Blues Pills avec sa première version, je recommande à ceux qui sont tentés de commencer par là, ne serais-ce que pour se faire une idée des capacités de la chanteuse dès le début du morceau, mention spéciale' au même titre, également à 'Yet To Find' (qui ne figure pas sur l'album mais qui est aisément trouvable sur Youtube). Certains de ces morceaux toutefois, (et d'autres) satisferont les deux. Quel que soit votre bord, nombreux seront, je pense, aptes à trouver grâce à Blues Pills, un petit bout d'âme qui jusqu'ici leur manquait peut-être.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.