Naxatras : Naxatras LP | Review


L'une des caractéristiques récurrentes de la scène Stoner est sa capacité à produire bon nombres de groupes, qui, si ils ne manquent pas de talent, peinent en effet, par manque d'originalité, à renouveler le genre. À cet égard, Naxatras fait sans contexte partie des groupes qui surprennent agréablement l'auditeur par leur capacité à tirer leur épingle du jeu.

Groupe venus tout droit de Grèce (pays ayant déjà produit d'excellentes choses dans ce domaine, je vous invite à écouter 1000mods pour vous faire une idée) naviguant entre Stoner et Rock Psychédélique, Naxatras fait partie de ces groupes, qui, sortis de nul part, ne peuvent laisser indifférent. Dès les premières notes, l'effet est immédiat : l'auditeur, aspiré dans l'univers du groupe se retrouve vite à côtoyer les étoiles, prêtant attention à chaque note. l'album s'écoute d'un seul coup, et la musique glisse dans les oreilles comme de l'eau dans la gorge du voyageur des déserts intersidéraux. La douceur des mélodies, ponctuées de passages légèrement plus agressifs savamment dosés et accompagnées d'une voix semblant sortir d'outre-espace, invite à la rêverie et à la méditation. La batterie et la basse soutiennent habilement une guitare aux accords de toute beauté dont les notes semblent portées par le vent, et qui se permet de plus quelques solos aptes à faire frissonner l'auditeur le plus blasé. La touche d'originalité réside dans ces touches d'exotisme oriental que l'on y devine, créant une sonorité particulière dans laquelle le groupe créé son identité, une identité qui n'appartient qu'à lui.

En résumé, Naxatras, avec cet album éponyme s'affiche d’emblée comme un groupe à l'écoute duquel il est impossible d'avoir de sentiment de déjà-vu, et, tout en savourant cet opus, on se demande déjà de quel façon il nous surprendront la prochaine fois, dans un album futur que l'on espère de tout cœur voir arriver en vitesse.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.