Acid King : Middle of Nowhere, Center of Everywhere | Review


Pour tout fan de stoner (et ses dérivés), il est assez dur de passer à côté d'Acid King tant ce groupe a réussit à se tailler une place de choix sur la scène du stoner-doom depuis plus de vingt ans maintenant. Emmené par sa chanteuse et frontwoman Lori S. au chant magnifiquement hypnotique, Acid King est un groupe qui prend son temps, surtout lorsqu'il s'agit de pondre un nouvel album...

"Middle of Nowhere, Center of Everywhere" s'inscrit dans la parfaite continuité de "III" avec un son lourd, hypnotique et cette voix envoûtante qui vous plongera dans un état de stase. La batterie toujours aussi présente est là pour accompagner la guitare, nous aider dans notre voyage aux confins de l'espace. L'album s'écoute paisiblement, d'une seule traite et on a l'impression qu'il est formé que d'un seul morceau au lieu de huit. Mon titre préféré est 'Red River' qui, lors de sa première écoute, m'a emmené tellement loin dans les profondeurs de mon esprit que j'ai failli m'y perdre à tout jamais. La recette d'Acid King reste la même dans cet album, mais ils ont quand même réussit à l'agrémenter de nouveaux ingrédients pour ne pas tomber dans la pâle copie de leur précédent album... et c'est un véritable régal pour les oreilles.

Dix années c'est très long, mais quand on nous sort un album de cette trempe, on peut alors se dire que l'attente n'a fait que procurer du plaisir supplémentaire une fois la délivrance arrivée...
 

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.