Missingmile - The Blackship | Review


Missingmile est un groupe de stoner rock français originaire de Normandie et plus précisément de Saint Lô formé en 2010. Après avoir sorti leur EP « Skull » en 2013 et le split « Orange Juice » en octobre 2014, voilà qu’ils reviennent avec un nouvel EP « The Blackship » qui risque de faire pas mal d’émules sur la scène du stoner rock, notamment française. Merde, ça se voit tant que ça que je suis enthousiaste ?

Missingmile sur les traces des grands groupes


Inutile de le cacher, j’ai été conquis dès les premières secondes de l’écoute de « The Blackship ». Vous savez, y’a des disques comme ça qui n’ont pas besoin de plusieurs écoutes pour que votre cerveau sécrète de la dopamine et qui vous met de bonne humeur instantanément. Et avec un titre comme ‘Snake Leather Jacket’ les gars de Missingmile n’y vont pas par quatre chemins : le riff est classique mais très efficace. Impossible pour moi de ne pas penser à John Garcia – le chanteur de Kyuss – quand j’entends celle de Julien, elle est très prenante et colle parfaitement avec la musique que propose le groupe. Le titre ‘Gasoline’ reste dans la même veine en nous offrant un riff encore une fois accrocheur qui vous poussera de nouveau à bouger la tête du bas vers le haut. Ce qui est également louable c’est le fait que les instruments sont relativement égaux d’un point de vue du mixage ; tandis que certains groupes préfèrent mettent l’accent sur la basse ou la batterie, les gars de Missingmile n’ont pas besoin de ces « artifices » pour avoir un côté énergique. Non ici, tout est dans la rythmique, les riffs accrocheurs, la voix qui porte et dans la construction générale des morceaux.

Les deux derniers titres de l’EP sont ‘Fall of the Elder’ et ‘The Past, the Future and the Dark Waves of Time’ qui sont indissociable l’une de l’autre puisque la première se pense comme l’ouverture de la suivante en proposant un moment de calme qui est plus le bienvenu pour poser un peu les cervicales de l’auditeur. Le dernier titre nous propose encore une fois un riff qui déboite avant de se poser un peu pendant quelques couplets. Le titre dure un peu plus de neuf minutes et c’est sûrement celui qui a dû demander le plus d’effort pour sa construction qui reste tout aussi bonne que celles des morceaux précédents bien que ça sonne moins « stoner rock » à proprement parler.

Que faut-il en retenir ?


Avec « The Blackship », les normands de Missingmile devraient vite grossir les rangs de leurs fans tant cet EP est jouissif pour les oreilles. En l’espace de 25 à 30 minutes, ils arrivent à dresser un portrait des différents horizons du stoner rock avec une voix à la Kyuss et des riffs accrocheurs dignes de The Sword. Je pense également qu’il s’agit d’un groupe qui peut être écouté même par des personnes qui n’aiment pas le stoner rock tant l’ensemble est très énergique et efficace. « The Blackship » nous montre tout le talent du groupe et on espère que les choses vont vite bouger pour eux dans les mois qui viennent, Missingmile est un groupe qui mérite de se faire connaître.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.