Stone Cadaver - Reject Remove Replace | Review


Je ne sais pas si je vous en avais déjà parlé au détour d’une chronique, mais j’éprouve une fascination pour les pays scandinaves. Depuis toujours leurs paysages m’attirent tout comme leur mode de vie. Et depuis que je me suis initié au stoner rock, il y a de cela un certain temps, j’ai pu ajouter sur ma liste « Scandinavie pour la vie <3» un certain nombre de groupes issue de cette région d’Europe du Nord ; et Stone Cadaver en fait partie depuis peu. Ils nous viennent tout droit du Danemark, et sortent en ce mois de mai 2017 leur premier album qui s’intitule « Reject Remove Replace ». Et je peux vous dire que ça envoie du lourd. Les explications dans les lignes qui suivent.

Reject Remove Replace, un album coincé dans les seventies


Dès les premières secondes d’écoute de Stone Cadaver on se sent sale, mais attention dans le bon sens du terme. En effet, ici tout sonne comme quelque chose de sec, que ce soit la guitare, la batterie ou encore cette foutue basse qui donne parfois envie de se gratter (et pourtant je vous assure que j’ai pris ma douche ce matin). Ecouter le titre ‘Sscum’ ou encore l’excellentissime ‘Hands of Death’ et vous verrez de quoi je parle. Impossible de ne pas parler de cette voix qui vient magnifier la « dirty attitude » que se donne cet album : une voix très rêche qui est sous-mixée par rapport aux instruments, mais c’est tant mieux pour nous puisque sinon on aurait très vite fait de mourir de déshydratation rapide au fur et à mesure qu’avance les minutes.

Ce qui rajoute du charme à cette production sale, c’est la composition de certains titres qui donnent tout bonnement envie de sortir son V8 5.7L Hemi diesel 2.2L pour aller faire le con sur la route, tout en respectant la sécurité de tous. Si je dis ça, c’est parce qu’on retrouve dans cet album ce côté groovy des 70’s avec des titres comme ‘Removal of the Eye’ qui sont plus efficaces que dix litres de boisson énergisante. Et à côté de ça, on trouve des titres comme ‘Death Horses’ qui fait dans le riff iommi-esque. Avec toutes ces qualités, « Reject Remove Replace » s’inscrit dans la liste des albums qui s’écoutent très facilement d’une seule traite ; où l’auditeur est vite embarqué dans les riffs, les solos et les changements de rythmes. J’en profite pour dire que la petite balade acoustique ‘Ruins in the Sand’ est tout bonnement magistrale puisqu’elle permet de se reposer entre deux titres qui décoiffent.

Que faut-il en retenir ?


Stone Cadaver balance un premier album qui, à défaut d’être révolutionnaire en surfant sur la tendance 70’s, profite tout de même d’une belle production qui va en charmer plus d’un. Alors bien entendu, si vous êtes amateurs de riffs efficaces, d’une production vieillissante et des muscle-cars, « Reject Remove Replace » devrait trouver une place de choix dans votre discothèque. Le plus grand regret qu’on puisse avoir pour le moment, c’est de ne pas pouvoir passer via Bandcamp pour acheter cet album. On vous balance donc le clip vidéo de titre ‘Sscum’ et si vous êtes intéressé par l’album, n’hésitez surtout pas à contacter le groupe via les réseaux sociaux. Sur ce, je vous laisse, j’ai ma voiture qui m’attend pour une balade endiablée avec l’album qui risque de tourner en boucle.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.