The Ivory Elephant - Number 1 Pop Hit | Review


La scène du heavy blues australienne a vue ces dernières années plusieurs groupes émergés, ChildElbrus ou plus récemment Kitchen Witch. Tous ces groupes démontrent la vitalité de cette scène, vitalité qui se confirme avec le premier LP intitulé ‘Number 1 Pop Hit’ des gars de Melbourne : The Ivory Elephant.

Number 1 Pop hit où le voyage entre Blues et rock Psyché


Après avoir décortiqué l’album, ce qui saute de suite à l’auditeur c’est l’amour que ces gars portent au blues et au rock psyché.
On va commencer par la racine du rock’n’roll, Ballad of Wild Bill est une ode au delta blues. Le titre est tout en langueur, comme écrasé par la chaleur du Mississippi jusqu’à ce que le guitariste décide à faire parler son talent en dynamitant le morceau de ses riffs électriques.
Ho Ha démontre une maitrise d’un blues plus moderne, avec un solo que n’aurait pas renier Gary Clark Jr. Dernier morceau plus classique avec Like a dog qui est un peu le frère jumeau de Ballad of Wild Bill, delta blues et solo étourdissant.

Autant dire que les talents des australiens n’est plus à démontrer et les différents morceaux psychédéliques parsemés dans l’album ont chacun une saveur particulière.
Number 1 pop hit, premier titre de cet album est une piste groovy assez typé fin  60’s notamment avec la basse d’Arthur Witherby, alors que We’re gonna find you tape dans le stoner tant par le ronflement dégagée par Arthur que par la guitare bourrée d’effet de Trent Sterling.  Notre style bien aimé est toujours à l’honneur via Turn up chew up, titre beaucoup plus lourd et épais que les précédents.
Fan de jam et autre moment d’impro, vous allez apprécier Ivory Them second movement mais surtout, la perle, la cerise sur le gâteau de cet album Psych jam / Captured by Confusion. Les riffs spatiaux s’enchainent, entrainant l’auditeur dans un tourbillon emmenant l’auditeur très loin, jusqu’à l’émergence des parties blues, ramenant l’auditeur peu à peu sur terre.
Let’s do this again, morceau de clôture de l’album, comme une invitation pour presser une fois de plus le bouton replay afin de se laisser gagner une fois de plus par la guitare vrombissante et l’acclamation presque divine de Trent. 

Que faut-il en retenir ?



The Ivory Elephant poursuit et complète l’aventure de cette scène heavy blues australienne et ce avec son son propre style tant ‘Number 1 Pop hit’ est riche de ses différents univers ! Un album qui sera pour sûr à ne pas oublier dans les fameuses listes de fin d’année.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.