The Judge - Tell It To The Judge | Review


   

   Nous arrivant tout droit de L'Illinois et des années 70, The Judge nous sort dans la chaleur de l'été (tu parles, il fait un temps à chier, oui !) son nouvel album :"Tell It To The Judge". Après un EP d'excellente qualité sortis il y trois ans, sobrement intitulé "The Judge" et orné d'une pochette dessinée à la main, c'est cette fois sous le label Ripple Music que le quatuor refait son apparition.

Tell It To The Judge n'aura pas à implorer la clémence du juge, les jurés sont déjà conquis !


   Si ce nouvel opus, autant que son prédécesseur, a les racines plantées bien solidement dans les années 70, ce qui tendrait à le classer dans le Revival ou à le décrire comme "vintage", mais ce n'est certainement pas avec quelque mots dans ce goût-là que vous réussirez à résumer ce que vous entendrez une fois l'écoute lancée. L'album est certes aussi revival et vintage qu'il est possible de l'être mais il est beaucoup plus que ça. Selon le moment ou vous trouverez sur l'album, vous capterez des notes, savamment distillées dans le tout, qui vous rappellerons tour à tour, Black Sabbath, Led Zeppelin, ZZtop et probablement bien d'autres que vous connaissez mieux que moi.

   Le son de l'album est un bijou d'harmonie et de précision. Les rythmes, variant au fils des chansons, sont portées par une section rythmique (Kevin Jones à la basse et Evan Anderson à la batterie, histoire de faire les présentations) on ne peut plus au point qui accroche irrésistiblement l'oreille. La guitare de Dylan Jarett quand à elle est aussi à l'aise dans les solos cristallins que dans les riffs rythmiques plus lourds. Certains passages sont de plus enrobées à la pédale wah-wah, laquelle parvient à se faire sa place sans trop en faire. Mais l'un des atouts majeurs du groupe est selon moi la voix de Tyler Swope : claire, confiante, n'ayant nullement besoin de se transformer en cris pour se faire entendre ni pour rester dans le ton, elle ne s'égare jamais en route et s'harmonise parfaitement avec l'ambiance de l'album.

Que faut-il en retenir ?


   "Tell It To The Judge" fait partie de ces albums qu'il est difficile de détailler sans pondre un roman et tout aussi difficile à résumer sans penser que ce qu'on en a dit est insuffisant, mais c'est incontestablement une réussite, dont le son, travaillé de façon précise et harmonieuse pose une ambiance inimitable, surtout en ce qui concerne l’authenticité et l'énergie que le groupe parvient à véhiculer. Ajouter cela à une partie instrumentale excellente et une voix claire, puissante et toujours à sa place et vous tenez une des meilleurs albums de Revival qu'il m'ait été donné d'entendre depuis longtemps.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.