Kurse - Tales of the Wizard | Review


Aujourd’hui nous vous proposons de vous rendre chez nos voisins francophones du Grand Nord. Le Québec s’active sur la scène musicale chère à nos oreilles, après The Hazytones et The Flying Widget, voici qu’émerge Kurse et leur premier EP « Tales of the Wizard ».

« Tales of the Wizard », un premier EP de qualité


Déjà avant de dépiauter l’opus, je tenais à parler de sa cover bien classe : un renne géant mutant émergeant d’une forêt brumeuse pour faire face au magicien. Un artwork intriguant dépeignant l’ambiance à laquelle on peut s’attendre. 'Antagonism', ce titre pourrait renvoyer à un morceau bourrin à souhait et ultra speedé. Et bien pas ici. On démarre tranquillement, on se laisse trainer. La voix est distante, l’atmosphère vaporeuse, les riffs seventies vous caressent l’oreille. Enfin jusqu’à qu’un riff vous réveille, tel l’alarme du lundi. Le chanteur devient plus écorché, on se surprend même à headbanguer par moment. Ce break dans le premier titre annonce le suivant : ‘The Giant’. Ça sent le garage et l’huile de vidange. Les riffs sont plus sales et épais, le chanteur est plus agressif. Les gars savent doser quand il faut laisser parler la poudre et quand il faut laisser reposer le tout, notamment avec ce petit passage stoner doom qui fait bien plaisir.

Mon titre préféré est certainement ‘Mythos’. Le morceau est le plus brutal, plus métal dans sa construction. La basse est lourde, immense et prend vraiment le pas sur l’ensemble de la piste via des riffs alléchants. Petit accroc a noter, j’aurai vraiment préféré avoir le chanteur dans un registre plus grave, plutôt de garder le registre vu dans ‘The Giant’, cela aurait permis de souligner la lourdeur du morceau. ‘Four Princes’ est un très beau morceau également. On retrouve une ambiance psyché couplée a la puissance de ‘The Giant’. Ca fuzze, ça plane…On alterne entre les riffs groovys, doom et psyche ; Kurse nous hypnotise. ‘Epilogue’ annonce la fin. La batterie et les effets déployés redonnent une ambiance plus calme et légère, répondant au premier titre.

Que faut-il en retenir ?


Kurse est une nouvelle incarnation réussie de cette scène québécoise en pleine effervescence. L’album est en Name Your Price sur Bandcamp, à ce prix-là on vous conseille de ne pas vous priver du voyage promis par les Montréalais !

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.