Top 20 de Florian K. | Amiral chez La Planète du Stoner Rock


L'année qui s'est écoulée à été sans conteste l'une des plus prolifiques en terme de sorties d'albums et surtout de qualité. Pour être honnête avec vous, je n'aime pas trop faire les tops de fin d'année puisqu'on sélectionne certains albums alors qu'il y en a sûrement d'autres qui sont tout aussi méritants et d'autres qui n'ont tout simplement pas encore été découverts. Pour résumé cette année, je pense qu'on peut aisément dire que les "anciens" groupes ont réussis à confirmer leur statut (sauf peut être quelques exceptions) tandis que la relève qui pointe le bout de son nez veut elle aussi avoir sa part de gâteau : dans tous les cas, ce nous - les auditeurs - qui sommes gagnants avec ces avalanches de riffs et de décibels et ce pour notre plus grand bonheur. 

Je tiens aussi à ajouter que cette année est tout aussi particulière pour nous puisque vous êtes désormais plus de deux milles à nous suivre sur les réseaux sociaux ; et je peux vous garantir que j'étais loin de m'imaginer atteindre un tel seuil en lançant, il y a deux ans, La Planète du Stoner Rock. Je tiens donc particulièrement à vous remercier d'être toujours plus nombreux à nous suivre, et ce sera toujours avec ce plaisir qu'on va aborder 2018. Mais n'oublions pas que tout ceci n'existerait pas sans la volonté de plusieurs individus à former des groupes, de réussir à mettre sur pieds des organisations pour promouvoir le stoner rock à toutes les échelles possibles.

Je vais donc vous laissez lire ce top de l'année, et je vous souhaite donc de passer de bons moments en cette période de fêtes de fin d'année et on se dit à l'année prochaine ! D'ici là, n'oubliez pas de prendre votre dose de gras et de fuzz tous les jours !

20. Electric Wizard – Wizard Bloody Wizard


Les britanniques du Sorcier Electrique squattent la dernière place du top avec « Wizard Bloody Wizard ». Un album qui fait couler beaucoup d’encre ; néanmoins, on ne peut pas lui enlever le certain charme de la production finale avec des titres qui sentent bon le proto-doom, mais peut être bien loin de ce à quoi le groupe nous a souvent habitué. A recommander aux fanatiques du groupe et aux amoureux de la période « Witchcult Today ».

19. Bantha Rider – EP

L’EP de ce groupe polonaise m’avait fait forte impression en début d’année et il est donc logique qu’il se retrouve ici. L’identité sonore rappelle dès les premières secondes les californiens de Sleep, mais Bantha Rider parvient à y ajouter un petit côté groovy qui est plus que la bienvenue. Du doom-stoner qui tient presque du classicisme mais qui reste tout de même rudement efficace !

18. Stone from the Sky - Fuck the Sun

Avec l’album « Fuck the Sun », il est clair que les manceaux de Stone from the Sky se retrouvent dans ce top puisqu’ils nous ont concocté l’un des meilleurs albums de heavy-psych de l’année. Pour ma part, je trouve que l’alternance entre les moments aériens et ceux qui nous raccrochent au sol sont parfaitement maitrisés, ce qui permet de nous happer littéralement dans leur musique. Une merveille à voir en concert, et je vous le recommande chaudement !

17. Hey Satan - LP

Pour un premier album, on peut dire que les helvètes de Hey Satan frappent très fort ! Du stoner rock qui distribue des uppercuts à chaque fois qu’un riff est balancé, autant vous dire que vous allez vite vous retrouver à terre. Le titre ‘Sunshine Blues’ est la pièce maitresse de l’album et offre un très beau panorama de ce que propose le groupe ! Je ne peux vous donner qu’un seul conseil : accrochez vos ceintures !

16. Devil's Witches - Velvet Magic

« Velvet Magic » est une ode au rock des années bénies - les décennies 60 et 70 - avec un fort relent de riffs sabbathiens enveloppés dans une couche psychédélique pour faire passer le tout. On peut dire que les gars de Devil’s Witches ont sorti l’uns des albums les plus en vogues de l’année quand on s’aperçoit que les deux pressages ont été écoulés en quelques heures !

15. Kurse - Tales of the Wizard

Une surprise de fin d’année qui nous vient du Québec dont la scène stoner/heavy psych est de plus en plus présente ! Kurse fait à la fois dans le « gros son » avec une basse très présente et des riffs à vous faire coucher par terre, mais est tout aussi capable de faire des titres qui commencent tranquillement avant que les choses se corsent pour notre plus grand bonheur. La piste ‘Mythos’ est sans aucun doute le porte étendard de ce l’EP « Tales of the Wizard » !

14. Kitchen Witch - EP

Découvert au printemps sur Bandcamp - le site qu’il faut consulter pour trouver les perles musicales - les australiens de Kitchen Witch se démarquent notamment par la présence d’une chanteuse dont la voix colle à merveille avec la musique. Le groupe propose un subtil mélange entre stoner, blues et folk – avec un relent de riff doomesques - pour un résultat plus que détonant ; le morceau ‘Third Eye’ devrait largement vous convaincre !

13. IAH - LP

Avis aux amateurs de stoner instrumental ! Pour un premier album, on peut dire que les argentins de IAH ont mis les petits plats dans les grands en proposant un album rondement maitrisé où chaque note est subtilement jouée. Cette maitrise se retrouve dans la composition des morceaux et surtout le sens du détail pour faire planer – ou atterrir – son auditeur grâce à des solos aériens ou des riffs bien terriens !

12. Witchfinder - LP

Witchfinder est un groupe découvert lors d’un passage à Nantes à la fin du mois d’octobre. Et je peux dire que c’était incroyable tant l’ensemble musical faisait penser aux anglais du Sorcier Electrique période « Come My Fanatics » avec la bonne couche de gras. Préparez-vous à faire face à un véritable tsunami sonore qu’on voit arriver de loin, mais dont il est impossible d’y réchapper ! Je vous le recommande chaudement si vous êtes en manque de doom stoner plombé aux émanations de marijuana…

11. Spaceslug - Time Travel Dilemna

Les polonais de Spaceslug avaient déjà frappé fort avec leur premier cru, et bien on peut dire que « Time Travel Dilemna » poursuit cette tendance ! Du stoner rock spatial comme on l’aime avec une énergie cosmique qui se dégage des compositions. La piste ‘Parahorizon’ et son intro tout en douceur vont vous envoyer dans l’espace avant d’être percuté par un gros riff qui vous achèvera définitivement ! 

10. Dopelord - Children of the Haze

La Pologne possède vraiment une scène diversifiée et de grande qualité. Dopelord confirme cela avec la sortie de son nouvel album « Children of the Haze » qui fait résolument dans le gros son et qui peut facilement prétendre à être l’un des meilleurs albums de stoner doom. Impossible de passer à côté de titres comme ‘Navigator’ ou encore ‘Skull &Candles’ devraient facilement vous convaincre du potentiel de ce groupe !

9. Dvne - Asheran

Les écossais de Dvne jouent carte sur table avec « Asheran » qui a été une des grosses claques de l’été; il est donc normal qu’il se retrouve dans ce top ! Le groupe mêle subtilement plusieurs genres : stoner, doom, psyché… pour un résultat plus que détonnant. La grande maitrise des compositions alliée au concept voire à l’histoire de cet album donne donc un cachet plus qu’original à l’ensemble.

8. Egypt - Cracks and Lines

Pour les avoir vus en live au Red Smoke Festival cet été, Egypt confirme toujours sa position dans le registre doom-stoner crasseux ! « Crack and Lines » est un de ses albums qui sent bon la friture et le gras avec des riffs très lourds et saupoudré de cette voix écorchée qui colle parfaitement à la musique du groupe ! 

7. Mephistofeles - I'm Heroin

Ils sont de retour ! Les argentins de Mephistofeles reviennent nous hanter avec l’album « I’m Heroin » qui reste sur leurs acquis mais dont le tout parait mieux fignolé que le premier album. On retrouve donc toujours cette petite ambiance proto-doom des sixties qui sent bon la drogue, le sexe et les riffs vintage pour notre plus grand bonheur. Avec « I’m Heroin », Mephistofeles gagne facilement le titre de meilleur album de sa catégorie loin devant les anglais d’Electric Wizard qui sont bien plus connus… !

6. Sasquatch - Maneuvers

La machine à riff de Sasquatch ne s’arrêtera donc jamais ! Avec « Maneuvers » le groupe incorpore de nouvelles sonorités toute en gardant sa propre identité. Des titres comme ‘Rational Woman’ ou ‘Briging me Down’ sont plus que convaincants et permettent de confirmer la place de Sasquatch sur la scène de stoner internationale. Si jamais vous avez l’occasion de les voir en concert, sautez dessus car vous allez passer un super moment !

5. Monarch! - Never Forever

Les français de Monarch mettent la barre très haute avec « Never Forever » qui est typiquement le genre d’album qui ne laisse pas indifférent. Attention à l’extrême lourdeur de l’ensemble puisqu’on évolue à la frontière entre le doom et le drone ; à cela s’ajoute la voix d’Emilie Bresson qui est capable de faire ressentir le désespoir ou encore la souffrance… c’est presque une expérience unique ! « Never Forever » risque de faire longue date dans le registre drone/doom !

4. Red Scalp - Lost Ghosts

Red Scalp revient sur le devant de la scène polonaise leur second album « Lost Ghosts ». On retrouve au menu cette puissance dans les riffs qui vous transmet une énergie folle, le tout agrémenté d’une prise de risque avec l’ajout d’un saxophone qui peut paraitre un peu bizarre à la première écoute mais qui trouve toute sa place par la suite. Un album de stoner rock qui lui aussi possède une identité unique et qui permet aux polonais de se confirmer davantage sur la scène européenne !

3. Weedcraft - Satan's Weedcraft Heavy Spliffs

Impossible de savoir combien de fois j’ai pu écouter cet album au cours de l’année écoulée : tout est bon et rien n’est à jeter ! Weedcraft démontre dans ce premier album toute l’étendue de leur talent avec des compositions maitrisées à la perfection que ce soit au niveau des riffs mais surtout au niveau des solos qui sont justes magnifiques ; des titres comme ‘Life’s Good’ permettent de saisir toutes ses qualités. Pour les amateurs de doom instrumental, on tient là l’un des meilleurs albums du genre !

2. Samsara Blues Experiment - One With the Universe

Les allemands de Samsara Blues Experiment nous livrent « One With the Universe », un album qui apporte un vent de fraicheur dans la discographie du groupe. Le groupe conserve son identité et ses bases acquises, mais propose à ses auditeurs une autre lecture de leur style musical avec notamment l’ajout d’un clavier qui vient apporter de grands bienfaits à leur musique. Impossible de ne pas voir « One With The Universe » comme une séance de méditation à lui tout seul où chaque morceau va plonger l’auditeur dans un état de conscience différent. Etes-vous prêt pour le grand voyage ?


1. Deadly Vipers - Fueltronaut

Pour tout amateur de stoner rock dans la pure tradition kyussienne, il est impossible de passer à côté de « Fueltronaut » qui est l’une des grosses claques de l’année. Les français de Deadly Vipers frappent très fort nous concoctant un stoner rock comme à la grande époque avec une pluie de riffs et d’énergie dans chaque composition. Pour l’avoir fait écouté à des non-initiés en stoner, je peux vous dire qu’on tient là une sorte d’album qui est capable de convertir n’importe quel clampin au desert rock ! Un sans-faute ! 


Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.