Child - I | Review


Une petite chronique au calme pour le Child nouveau. Nous avons une histoire spéciale avec ce groupe un soir d’été au Red Smoke Festival après un show possédé de la part du trio australien.
Les gars nous avaient avertis qu'ils allaient prepares quelquechose pour 2018. Voici donc ce quelque chose qui s'est précisé avec leur premier EP sobrement intitule I.

"I" a qu'un seul défaut, celui d'être un EP 


Un accord hendrixien qui vient câliner l'oreille de l'auditeur et 'Age Has Left Me Behind' démarre. Mathias Northway pousse même la ressemblance en ayant un timbre de voix qui n'est pas sans rappellé celui de Jimmy. Child est bien de retour avec leur blues dopé au fuzz qui tâche encore plus que sur leur dernier galette. 
'The Other Song' est une reprise du groupe 70's Spirit. A l'opposé du titre original, cette cover est beaucoup plus calme. Les 3 compères ont accentués le côté bluesy du titre a la place du groove psyché du titre original et parsème ci et là des éclairs de génie, notamment un solo épique à souhait. Michael Lowe, aux commandes de sa batterie,a un petit côté plus jazzy, plus claire qui n'est pas sans rappeler celui de Tony Williams
'Going Down Swinging' est un tourbillon psyché qui sent bon le flower power. La pédale wah wah résonne de partout, la basse de Danny Smith ronfle comme jamais bref on a l'impression d’assister au résultat d'une session de jam dantesque. On en reveut encore mais cet EP se coupe bien trop vite avec ces 3 titres.

Que faut-il en retenir ?


Au fur du temps qui passe le combo de Melbourne ne cesse de s’améliorer et I en est la preuve. Child devient l'un des porte étendards de cette scène blues rock australienne qui s'exporte si bien. On ne leur souhaite que de poursuivre l'aventure et si possible de sortir un LP pour la prochaine fois.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.