Weedpecker - III | Review

Dès l'annonce de l'entrée en studio de Weedpecker en avril 2017 au Nebula Studio, je savais que mon impatience s'accentuerait au fil des mois précédent la sortie de cet album. En effet, véritable amateur du son du groupe depuis leur début, les Polonais font partie de ces quelques groupes qui ne m'ont jamais déçu. Cette sortie arrivant juste après les fêtes, elle corresponds pour moi à un cadeau un peu tardif. Alors ai-je bien fait de miser sur ce troisième opus du groupe? C'est ce que nous allons voir.

"III", 42 minutes de trip au coeur du "Drug Rock"


L'album s'ouvre par 'Molecule', véritable bijou psyché nous transportant au gré du vent telle une plume tantôt légère puis bousculée sous les coups de butoir du solo qui conclu ce morceau. Dès cet instant, on se rends compte de la maturité qu'a pris le groupe depuis la sortie de leur précédent opus. Tout semble encore plus fluide, plus planant, et on réclame déjà la suite. Vient alors la perle qu'est ' Embrace' au son très "pink floyd-ien", piste très prog mélangeant à la perfection les voix éthérées, la rythmique lourde et le son de guitare très versatile. Quelle tuerie tout en douceur ! La production est parfaite, le groupe jamme et nous entraîne avec lui dans ce voyage haut en couleurs.  

Les trois pistes suivantes sont toutes du même acabit, un mélange toujours subtil de puissance et de grâce nous menant toujours plus aux confins de l'univers du groupe. Tantôt aérien, tantôt lourd, le son de "III" est une douce toxine qui, une fois ingérée, vous poussera à ré-appuyer sur "play" une fois l'album terminé. Tout semble parfait, du son à la production en passant par ce superbe artwork signé par Maciej Kamuda, Weedpecker nous offre ici un album tout en ambivalence, un véritable trip d'où on ne veut pas revenir. 

Que faut-il en retenir?

Première chronique de l'année, premier coup de cœur et très probablement un album pour mon top 2018. Sortie tout en équilibre, Weedpecker nous livre directement l'un des meilleurs albums de cette année, vous pouvez en être sur. Impressionnant de maturité, les Polonais explosent et brillent grâce à ce joyau psyché. L'année 2018 commence très bien ! 

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.