Cosmic Fall - In Search of Outer Space | Review



Cosmic Fall est un groupe allemand comme je les aime : du jam, du jam et encore du jam. La formation s’était démarquée par la sortie l’été dernier d’un split - avec un autre groupe teuton – qui envoyait son auditoire dans le fin fond de l’univers. C’est donc avec une certaine attente que j’ai accueilli « In Search of Outer Space » sorti il y a quelques semaines. Alors, est-on toujours en présence d’un disque qui fait voyager ? La réponse ci-dessous.

« In Search of Outer Space », le jam du cosmos


L’album s’ouvre sur ‘Jabberwocky’, un titre qui dure un peu plus d’une dizaine de minutes et qui en dit long sur l’album : oui, on retrouve bien tout ce qui fait le charme de Cosmic Fall à savoir des riffs lourds mais surtout des solos de guitare aux petits oignons. On notera la présence d’une voix qui vient quelque peu chambouler ce à quoi le groupe nous avait habitué, mais qui s’intègre parfaitement aux sonorités du disque. Mention spéciale à la basse qui se trouve, sur certains titres comme ‘Narcotic Vortex’, sur le devant de la scène et vient rivaliser avec les riffs de guitare. On dénoterait presque un petit côté blues à ce titre, que ce soit au niveau du rythme ou bien des notes de guitare vers la moitié du morceau.

‘Purification’ se veut bien plus calme et aérien que les précédents titres, mais c’est sans compter sur ‘Lumberjack’ qui vous fait revenir sur Terre avec sa batterie dure et de son côté groovy très plaisant. ‘Spacejam’ est un nom à prendre au sens propre puisque s’il me fallait choisir un titre dans cet album, c’est bien celui-ci qui en est le plus représentatif. L’introduction est quelque peu anxiogène, comme si que nous étions plongés dans un noir sans savoir où aller. Puis la basse prend le relais avant de faire place à quelques notes de guitare et à la batterie… tout en accentuant des effets psychédéliques qui font planer… Je crois que notre vaisseau s’enfonce dans l’espace intersidéral, le retour vers notre Voie Lactée semble de plus en plus compromis…

Que faut-il en retenir ?


Tout en finesse est sans doute le maitre mot de « In Search of Outer Space ». Les solos de guitare sont comme du miel pour les oreilles ; la reverb appliquée nous permet de nous imaginer d’être dans le cosmos évoluant à toute allure vers une destination inconnue. Le titre de l’album est amplement mérité puisque c’est une odyssée musicale et spatiale. « In Search of Outer Space » fait partie de ces albums qui se laissent apprécier peu importe notre humeur. Cosmic Fall parvient à améliorer sa formule dont le seul défaut est sans doute le fait que la musique s’arrête à un moment donné…


Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.