Ecstatic Vision - Under The Influence | Review



On ne soupçonne pas la colère de l'Afrique. On visualise la colère des jeunes occidentaux contre la Guerre du Vietnam, contre le pouvoir gaulliste, contre ses vieux aréopages politiques qui conduisent la jeunesse dans l'impasse. Mais l'Afrique, comment peut-elle se rebeller, avec ses gouvernements corrompus, ces vestiges de colonisations oppressants. Pourtant, il y eut de la matière à chauffer les gamins d'Afrique. Du côté du Nigéria, il y eut l'Afro-Beat, le son de Fela Ransome Kuti. Du côté du Zambie, il y eut le Zamrock. Cette forme de musique hard et psyché fit les beaux jours des salles des villes de brousse. Ces allumés visionnaires développèrent une musique hypnotique qui devait provoquer la transe, comme celle des ancêtres africains, libres, avant la colonisation et l'esclavagisme. Ce sont les rythmes du Ghana, les chants traditionnels des pêcheurs et des agriculteurs.

Under The Influence, une ouverture d'esprit


Ecstatic Vision, Quatuor de Philadelphie, a sorti un excellent second disque en 2017 : « Raw Rock Fury ». Les voir revenir seulement dix mois plus tard semblait surprenant. Bien que le rythme de sortie des albums des années 70 était de cet ordre, les ventes du Stoner-Psyché n'encouragent pas à la surproduction. Pour aiguiser l'intérêt des fans, Ecstatic Vision a sorti un disque de reprises ultra-pointues.

Que faut-il en retenir ? 



La première face est consacrée au Zamrock. Le premier morceau intitulé 'Troublemaker', est issu du premier album de Christy Zebby Tembo, « My Ancestors », publié en 1974. ce qui impressionne, c'est la violence électrique du morceau, qui n'est que peu accentuée par Ecstatic Vision. 'The Bad Will Die' est un autre morceau Zamrock dont l'auteur est impossible à découvrir, mais le riff tape dur. 'History Of A Man' est issu de l'unique album d'Amanaz publié en 1975 : « Africa ». Ces trois morceaux sont totalement obsédants et psychédéliques.
La seconde face se consacre aux influence Rock des années 60-70. Hawkwind est évidemment en belle position, avec 'Born To Go' et 'Master Of The Universe', tous deux datés de 1970. Le dernier morceau est une reprise de l'influent MC5 avec 'Come Together'. Ecstatic Vision y est sauvage, sans limite, en saturation extrême.
« Under The Influence » fait découvrir les dites influences, mais ouvre un nouvel horizon au Stoner-Rock. Le groupe apporte la formidable richesse des influences psychédéliques des années 70, partout dans le monde. Le Zamrock est une formidable ouverture vers une musique riche et obsessionnelle, qui fait du Stoner non pas une musique passéiste, mais un univers musical à la richesse bien plus importante que n'importe quel univers sonore moderne.


Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.