Burn Ritual - Blood of the Raven | Review



Originaire de l’état du Texas, Burn Ritual est un groupe de doom qui fait dans les riffs hypnotiques et la grosse basse pour un résultat très « sabbathique » (pardonnez le mauvais jeu de mots !) « Blood of the Raven » est le premier album du groupe et si vous êtes amateurs d’albums flirtant à la fois sur du Black Sabbath première période mais aussi du doom plus lourd et plus gras, vous risquez de bien l’apprécier !

« Blood of the Raven », l’incarnation du doom mystique ?


La gueule de la pochette en dit déjà long sur le son qu’on s’apprête à écouter. Un corbeau qui vol au-dessus d’une pyramide ; difficile de faire plus ésotérique ! Et dès l’ouverture de l’album par le titre ‘The Mirror’, l’ambiance est posée : les riffs vont être lourds et l’ambiance pesante. Impossible de ne pas penser au frontman de Black Sabbath lorsqu’on entend pour la première fois la voix de Jake Lewis, le chanteur mais aussi le compositeur du groupe. Le côté sabbathesque se retrouve dans les riffs et la voix, mais aussi dans la composition des morceaux, on a vraiment l’impression d’écouter un album qui trônerait presque dans la discographie des monstres du genre. Le titre ‘The Creature Inside You’ vous fera penser au classique ‘Planet Caravan’, même si j’ignore si la voix a été modifiée en post-production ou bien si le chanteur a véritablement chanté dans une cabine Leslie comme Ozzy Osborne sur l’album « Paranoid ».

Et pourtant ce ne serait pas honnête de dire que le groupe est une pâle copie des anglais. En effet, Burn Ritual propose aussi des riffs plus lourds, plus sombres et ce pour notre plus grand bonheur. Ce schéma se voit dans la piste éponyme de l’album : on est bercé, hypnotisé par la lourdeur qui s’en dégage tout en scandant le refrain du titre. Mention spéciale à la piste ‘Follow Me’ qui donne l’impression d’être à un sabbath en entendant le maitre de cérémonie scander ses psalmodies ; le tout porté par un solo de guitare pas piqué des hannetons afin de parfaire l’ambiance mystique du titre…

Que faut-il en retenir ?


Pour son premier album, Burn Ritual propose un doom comme on n’en fait que trop rarement. Si l’influence de Black Sabbath est grande à tel point que certains morceaux donnent l’impression d’être des anglais, le groupe se distingue par des riffs qui sont hypnotiques à souhait. Pour cela, je pense qu’on pourrait rapprocher « Blood of the Raven » du premier album des suédois de Moon Coven : on reste un peu dans ce style musical avec quelques variations. Quoiqu’il en soit, « Blood of the Raven » devrait permettre au groupe d’avoir une renommée sur la scène texanne en premier lieu et sans doute américaine par la suite !

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.