Pour débuter ce Top 20 2018, je vais commencer par un bon en arrière d'un an tout juste. Je commençais mon premier Top au sein de la rédaction en expliquant combien il avait été été compliqué de sortir 20 albums marquant 2017.

Retour en 2018, ce fut... TERRIBLE ! Notre courant musical préféré a le vent en poupe, devenant probablement le style le plus riche en sorties de cette fin de décennie. Et pour un simple amateur tel que moi, je fus noyé par toutes les sorties et j'ai vite perdu pied ne sachant plus où prêter l'oreille. Résultat? Une production maligne de chroniques au sein de mon cher site avec une perte d'envie d'écriture, vertige de la page blanche et problèmes de santé n’améliorant pas la situation. Heureusement tout va pour le mieux désormais et me revoici devant vous pour vous donner mes coups de cœurs de l'année 2018. Je vous souhaite une bonne lecture et n'hésitez pas à faire vos retours via la page Facebook. 

20 HOWARD - I

Coup de cœur énorme pour cet EP sortie mi juin. Les Parisiens m'ont régalé avec leur son 60's amené par le son de l'orgue Moog, leurs compositions habiles et enjouées m'ont bercées tout au long de l'été. Ayant eu la chance de les voir en concert à la rentrée, je ne peux vous dire qu'une chose : surveillez les de près ! A découvrir réellement de toute urgence ! 

19 SPACESLUG - EYE THE TIDE

A vrai dire, je suis partagé par cette sortie... Le coté Black de certaines compos me laisse pantois sur album et pourtant,  ayant vu les Polonais défendre l'album sur scène, elles prennent une dimension incroyable toutes en subtilité et nuances à l'instar des autres méfaits sortis par le passé. Une place basse, peut être pas méritée il est vrai, mais je n'ai pas fini d'assimiler pleinement l'ambiance de cet album. A voir si dans le futur, je ne regrette pas de les avoir mis si bas. Probablement l'album le plus déstabilisant des limaces de l'espace. 

18 WINDHAND - ETERNAL RETURN

J'attendais de pied ferme la sortie de Doria Corthrell et sa bande. Plus nuancé que leur précédente sortie, je  trouve cet album  beaucoup plus riche et plus profond. J'aime toujours autant la voix particulière de Doria qui m'apaise beaucoup lors de l'écoute au casque du single "Grey Garden". Le groupe passe en Europe en mars, n'hésitez donc pas à aller les (re)découvrir.

17 CLUTCH - BOOK OF BAD DECISIONS

Un mot pour décrire l'album des Américains? Riche. De nouvelles sonorités, une bien meilleure production, une nouvelle page semble s'écrire avec la sortie de "Book of Bad Decisions". Un titre très mal choisi, selon moi, car il s'agit, ici, de la meilleure sortie de CLUTCH depuis bien longtemps. Je désespérai d'entendre de nouveau la bande du Maryland à ce niveau, voilà qui est chose faite. 

16 FORMING THE VOID - RIFT

On connait désormais la cause de la disparition des mammouths : l'écoute de cet album. Son boueux et pesant, ambiance crasseuse, un album qui provient tout droit des marais poisseux de Louisiane, forcément. Une sortie qui offre un mélange subtil de lourdeur et psychédélisme  notamment avec des ambiances arabisantes sur "ark debris" . J'étais déjà client du premier opus (placé à la 15ème place de mon top 2017), je reste toujours aussi friand de cet excellent groupe. 

15 BRANT BJORK - MANKIND WOMAN

Je vais devoir vous avouer quelque chose : je n'aime pas les sorties précédentes de Brant Bjork que je trouvais insipides.  Pourtant l'ambiance smooth de cet album me plait au plus haut point, Mister Cool ayant changé son fusil d'épaule pour un stoner groovy à souhait idéal pour rider entre potes. J'espère qu'il perdura dans cette ambiance à l'avenir.

14 WITCHTHROAT SERPENT - SWALLOW THE VENOM

Je suis un gros fan du travail des Toulousains au point d'avoir leur discographie complète. Cependant, je suis plus réservé concernant cette dernière sortie. Le son est là, la lourdeur aussi mais il me manque un ou deux titres accrocheurs pour apparaître plus haut. Mention spéciale tout de même pour "Pauper's grave" qui me plait énormément. J'ai hâte de les voir sur scène pour découvrir tout ça. 

13 MONSTER MAGNET - MINDFUCKER

Je guette avec impatiente la sortie de chaque album des "Spacelords", et cette sortie de début d'année m'a bien remué les tripes. Dave a chassé ses vieux démons et revient avec une forme et une envie plus que communicative, rien que le morceau éponyme vous mettra obligatoirement le sourire avec des hochements de tête en rythme. Les morceaux sont un peu moins brutaux mais la patte Hawkwind-esque est encore plus présente  qu'avant et ça fait le plus grand bien! 

12 THE NECROMANCERS - OF BLOOD AND WINE 

Mais comment font les Poitevins pour progresser autant? L'écriture des textes est encore plus pointue, les ambiances également. Ecoutez la voix sur "Lust" et dîtes moi que vous n'êtes pas touchés. Impressionnante de charisme sur album, elle l'est tout autant sur scène. Si vous n'avez pas eu l'occasion de les voir, ruez vous lors de la prochaine tournée et soutenez ce groupe qui le mérite au plus au point. Bravo à eux! 

11 SEEDY JEEZUS - POLARIS

Ma véritable découverte musicale (et humaine) du dernier Red Smoke Festival, les australiens m'ont conquis avec leurs compos emballées jouées à fond de train. Cette sortie, particulière dans la discographie du groupe, est heavy rock 70 à souhait à écouter dans un état... second ! L'énergie et la puissance maîtrisée en fond un petit bijou méconnu, mais hautement apprécié dans la rédaction. A vous désormais de vous précipiter écouter Lex et ses furieux! 

10 BLACK RAINBOWS - PANDAEMONIUM

Si vous avez écouté notre podcast de début d'année, vous savez sûrement combien nous avons été conquis par la sortie de cet Album. Riffs chiadés, énergie volcanique, le dernier né des Transalpins est absolument génial. L'album passe d'une traite sans temps mort, mention spéciale à "High to Hell" qui donne envie de sauter partout et tout casser! 

9 FU MANCHU - CLONE OF THE UNIVERSE

Retour aux sources pour les Californiens ! Un son et une énergie dignes de l'époque "and action is go", dès la première écoute cet album pour moi est devenu un classique dans la discographie conséquente du groupe. Entre Punk/Stoner à roulettes et maturité, un album en totale maîtrise. Facile quand on fête l'année prochaine ses 30 ans de carrière! 

8 ASTRODOME - II

Les Portugais m'ont vendu du rêve avec cet album entièrement instrumental. Riffs hypnotisants, paternes de batterie démoniaques, cette sortie est un must have si vous aimez les compositions planantes aux influences jazzy. Un très très bon album encore une fois trop méconnu.

7 EARTHLESS - BLACK HEAVEN 

Chaque sortie des Californiens est de l'or en barre et "Black Heaven" ne fait pas exception à la règle. Cependant quelques différences sont notables sur ce nouvel opus, la voix bien plus présente, l'énergie plus brutale teintée hard rock 70 (LED ZEPPELIN en tête), ce qui en fait l'album le plus facilement abordable si vous ne connaissez pas le travail de ce somptueux trio. 

6 HIGH ON FIRE - ELECTRIC MESSIAH

3 ans que Dieu est mort... et Matt Pike décide de nous sortir cette tuerie brute de décoffrage qui ressemble à un hommage au combo de Lemmy . La batterie joue la mort, tout est lourd, sale, humide, la bande son d'un bar miteux au fin fond de la Louisiane. La voix de Pike est juste impressionnante additionnée à  l'attitude sans conception en font l'album le plus badass de la carrière du génie. UNE TUERIE !

5 DOPETHRONE - TRANSCANADIAN ANGER

Le coup de poing dans la face de l'année nous vient du Grand Nord. Les Québécois reviennent ici avec une force de frappe impressionnante, des combos à vous arracher les tripes, tout est poussé à fond que ce soit les amplis ou l'attitude. Un album taillé pour le live qui débouche méchamment les oreilles. 

4 WEEDPECKER - III

J'ai chroniqué cet album le 18 janvier en prédisant une place dans mon top de fin d'année, et effectivement c'est le cas. Les Polonais nous ont offert un sublime album teinté "drug rock" mélange de grâce et de puissance. Une sortie dont je ne me suis toujours pas remis.

3 REZN - BLACK CALM WATER 

Equilibre. Ce seul terme décrit l'intégralité de l'album des Chicagoans. La lourdeur Lovecraft-ienne des abysses tutoie un psychédélisme de l'espace. Vous trouvez dans cet album du Doom, du Psyché, du Heavy, de la Déesse Fuzz, tout y est mélangé avec une subtilité et une maîtrise déroutante. Une véritable surprise!

2 MESSA - FEAST FOR WATER

Je sais. Surprenant de ne voir mes chouchous de l'année que second. Mais nous y reviendrons. Les Italiens m'ont fait rêver tout au  long de cet album, les ambiances jazzy, les compos lourdes atténuées par la voix cristalline de Sara, l'apport de l'orgue, la dissonance maîtrisée, tout est parfait. J'ai pré commandé cet album, l'ai reçu en avance et ne me suis jamais lassé. L'album que j'ai le plus écouté et le plus aimé de l'année qui aurait dû être premier...

1 SLEEP - THE SCIENCES

...  Si l'album de l'année n'était pas sorti le 4-20. De l'année? Que dis je! DE LA DÉCENNIE ! Le Roi SLEEP est de retour et a tout balayé d'un revers de la main. Quasiment 20 ans que nous attendions le retour d'un véritable album et là... Je ne sais même pas par où commencer! La complexité des morceaux, les doubles/triples nappes obligeant à la concentration pour comprendre toutes les subtilités, les découvertes encore après 20 écoutes, le Sabbath worship de la pochette. tout fait de cette sortie, l'album culte des albums 2010. Je ne m'en suis toujours pas remis et à vrai dire, je ne suis même pas encore sûr de l'avoir pleinement compris! Je suis fébrile à chaque écoute (au casque bien entendu) afin de découvrir encore les nuances de chaque piste de l'album. Un véritable travail d'orfèvres que nous a offert Matt Pike et les siens ! LONGUE VIE AU ROI ! 
Pfiou! Voilà qui est chose faite! Il faut savoir que même pendant la rédaction de ce top des albums classés entre 6 et 12 ont bougé ! Je fais encore beaucoup de découvertes ces dernières semaines grâce aux membres de la communauté que je remercie vivement pour leur retour et leur soutien. Merci également à Julien de nous avoir rejoints, lui qui nous apprend que l'adage "oldies but goodies" n'est pas vain. Merci à mon co pilote Kev' pour ses découvertes,ses partages et bien entendu pour son amour inconsidéré pour le saxophone. Et enfin, merci à Flo, notre amiral, pour ses trésors de patience à mon égard, d'avoir créé ce site et de m'avoir laissé la chance de m'exprimer devant vous. On se retrouve en 2019, pour encore plus de chroniques/podcast/live report. Merci encore à vous.