Les Aventuriers du Fuzz Perdu | Episode 1 par Kevin



On commence l’année 2019 avec une nouvelle rubrique qui me trottait dans la tête depuis un moment : celle de vous brosser les sorties fuzzées de part le monde via des mini-chroniques. Cela nous permet d'explorer des nouvelles contrées musicales et d’être plus réactif pour vous proposer le meilleur de ses gemmes brutes.

Apollo80 - Lizard! Lizard! Lizard!



Première destination l'Australie pour monter à bord du vaisseau Apollo 80. Nos amis du sud nous proposent du jam sous toutes ses formes : du tonitruant fuzz dans Apollo au plus cosmique Lizard Lizard Lizard avant de nous reposer délicatement au sol pour nous souhaiter Good Night.

Mocho Diablo - Sungazer



Le soleil est brûlant, et le nouvel EP 'Sungazer' des brésiliens de Mocho Diablo l'est presque autant. Enfant des 90's, le quatuor puise autant dans le grunge que dans le stoner rock. Des riffs sales, la voix râpeuse de Gui Klaussner, un petit côté garage sont les atouts des brésiliens.

Seeds of Mary - The Sun Sessions


Pour notre troisième destination, nous rentrons a la maison avec les français de Seeds of Mary. On parlait de grunge et on peut dire que les bordelais baignent dedans. Leur amour d'Alice In Chains s'en ressent que cela soit via leur ancienne cover de Them Bones ou l'album 'Choose your Lies' qui sent bon l'ambiance glauque de Seattle. Les bordelais ont une actualité riche et on sortit en novembre un EP, The Sun Sessions. Si les titres originaux sont d'excellentes factures, c'est surtout la reprise de 'Hey you' des Pink Floyd qui saute aux oreilles. Le désespoir lancinant du titre original est ici plus lourd, plus grave et sombre.

Mark Peters - Innerland


Après toutes ses émotions, on part se ressourcer en Angleterre. Et pas n'importe où mais dans le Nord Ouest avec notre thérapeute Mark Peters. Au menu, une musique calme et minimaliste, dépourvue de superflue permettant alors à notre esprit de naviguer au grès des nappes sonores prodiguées par le britannique.

Other Earth - Soyuz


Maintenant que l'on s'est épurée de toutes ses émotions il est temps de commencer notre voyage final et de monter dans Soyuz. L'engin spatiale nous attend au Japon et nous promet une croisière longue, riche a telle point que nos turpitudes terrestres nous semblent peu de choses, comme si c’était  une Other Earth.


Vous êtes maintenant réellement en orbite avec la Planète du Stoner ;)

Pour les amateurs d’écoute sans interruptions je vous ai concocté une petite playlist ci-dessous qui vous permettra de découvrir ces artistes.


Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.