On se souvient du suspens qui entourait ce split lorsqu’il a été annoncé par Dopelord, Weedpecker, Major Kong et Spaceslug. Il réunit ni plus ni moins la fine fleur de la scène polonaise, une scène qui nous tient particulièrement à cœur car je vous rappelle que ce site n’existerait pas sans cette dernière et sans le Red Smoke Festival, notre rendez-vous annuel ! Bon alors, ce split est-il aussi énorme qu’il peut le laisser paraitre ? La réponse ci-dessous.

« 4 Way Split », une initiation à la scène polonaise


L’un des points forts de ce split c’est qu’il réunit quatre groupes emblématiques de la scène polonaise. Ainsi que l’on soit amateur ou bien tout juste initié au genre musical, ce split permet de passer un bon moment pour les premiers et une belle découverte pour les seconds. Dopelord ouvre le bal avec le titre ‘Toledo’. On reconnait bien la patte du groupe avec une ouverture sur une basse lourde suivi des riffs qui viennent rejoindre la course. Gros moment de lourdeur, à croire qu’on va s’enfoncer dans le sol tellement l’ensemble sonne lourd. La voix du chanteur scande ses paroles sur un ton tourmenté, comme le groupe sait parfaitement le faire. Le split s’ouvre donc sur un titre sombre, lugubre et anxiogène à souhait. On n’en attendait pas moins de la part des gars de Dopelord ; classique mais efficace en somme !

La première face du vinyle se termine avec le titre ‘Rise Above’ de Weedpecker, piste bonus de leur dernier album. Je ne vais donc guère m’étendre sur le sujet puisque vous pouvez lire la chronique de leur dernier album ici. C’est quelque peu dommage qu’un groupe de la trempe de Weedpecker assure le service minimum pour un split comme celui-ci.

On poursuit le voyage avec Major Kong qui propose dans ce split un morceau instrumental qui s’intitule ‘The Mechanism. L’ensemble reste tout à fait convaincant, avec un riff qui revient en boucle et qu’on peut saluer par la lourdeur « artificielle » qui s’en dégage. Petit bémol, je trouve que la durée est un peu trop longue et que le titre tourne vite en rond sur lui-même. Après n’ayant jamais été un grand amateur de Major Kong, il m’est assez difficile de trouver des points forts à cette piste.

‘Ahtmosphere’ de Spaceslug vient clôturer le bal de la plus belle des manières avec une ambiance tourmentée et mélancolique tandis qu’on retrouve les mêmes effets de voix que sur le titre de Weedpecker. Petit point qui peut chagriner : la qualité du mixage sur ce morceau qui est un poil en deçà par rapport aux autres. Par rapport au titre, là encore on est dans quelque chose de classique pour le groupe qui ne prend pas vraiment de risque.

Que faut-il en retenir ?


Ce split est assurément une bonne surprise en ce début d’année ; c’est en quelque sorte une carte de visite de la scène polonaise. Pourtant, pour les amateurs du genre on ne peut que rester sur sa faim tant les titres qui composent ce split sont assez convenus. Alors oui, peut-être qu’en tant que fan on en attendait un peu trop, mais je reste persuadé que l’ensemble aurait pu être d’un tout autre niveau. Quoiqu’il en soit, ce split permet à tout à chacun de peaufiner sa culture musicale en s’attardant sur d’autres groupes que la Pologne peut proposer. On peut saluer l’initiative d’un tel projet, mais on restera sur notre faim tant l’affiche proposée est alléchante mais que le contenu est assez banal pour des groupes de cette trempe… Une belle carte de visite en somme !