Foot est un groupe originaire d’Australie et plus précisément de Melbourne. Après un premier album éponyme en 2016 et un second du nom de « Buffalo » sorti début 2018, la bande sort son troisième album « The Balance of Nature Shifted » en ce printemps perturbé par la pandémie de coronavirus. Pour un album qui traite de l’équilibre de la nature et de l’effondrement des écosystèmes, la coïncidence est assez frappante avec l’actualité…

« The Balance of Nature Shifted », un album ancré dans les sonorités grunge des années 90


« The Balance of Nature Shifted » détonne par rapport à son prédécesseur. En effet, dans les veines de « Buffalo » coulait le sang du stoner avec des riffs certes classiques mais efficaces. Pour ce nouvel album, le groupe s’est davantage tourné vers un son à lisière du grunge et du rock alternatif. La scène stoner et grunge sont assez proches même si la dernière perd un peu en lourdeur on retrouve quand même des amplis qui suintent de fuzz. Et de la fuzz, il y en a tout du long de cet album à commencer ‘Despair on Hope Street’ qui ouvre le bal de la plus belle des façons avec un riff qui s’ancre en continu dans les tympans ! Les riffs saturés qui tournent en boucle sont l’une des structures de ce nouvel album, et ce n’est vraiment pas pour nous déplaire. Le titre ‘Investment’ devrait davantage plaire aux amateurs de la lourdeur avec des riffs vraiment efficace tout en empruntant une vibe grungy sur la partie vocale. C’est d’ailleurs la voix et son mixage qui sonne vraiment « années 90 », malgré le fait que la partie musicale ait perdu un peu en lourdeur par rapport au précédent album.

D’ailleurs, Pourtant, « The Balance of Nature Shifted » présente un côté psychédélique qu’on retrouve sur quelques pistes telles que ‘Neighbours’ ou encore ‘High’. C’est d’ailleurs cette piste qui, à mon sens, représente le mieux ce nouvel album des australiens. Un début assez calme qui mélange des influences de rock psychédélique et alternatif puis, une seconde partie qui fait hurler les guitares fuzzées avec des riffs beaucoup plus lourds. Mention spéciale à la jaquette qui est signée Jo Riou, un des artistes français qu’on retrouve souvent derrière les affiches de concerts que ce soit dans la capitale ou en dehors !

Que faut-il en retenir ?


Avec « The Balance of Nature Shifted » les australiens de Foot m’ont un peu perturbé. Moi qui m’attendais à un album dans la droite lignée du précédent, je dois dire que j’ai dû le réécouter plusieurs fois pour mieux l’aborder. Or, « Buffalo » présentait déjà des influences grunge et il me parait – à posteriori – normal que le groupe ait voulu creuser davantage dans ce côté rock alternatif. A défaut de nous proposer un album de stoner « classique mais efficace », Foot nous propose un très bon album alternatif teinté de stoner. Et c’est sans doute ça la force de cet album ! Disponible chez le label Copper Feast Records en plusieurs éditions.


0 Commentaires