C'est la rentrée ça veut dire c'est le moment de se sortir les doigts de là où on les a laissé un peu trainer durant tout l'été pour les remettre sur un clavier
On démarre par le petit taquet de ce mois de Septembre avec les norvégiens de Slomosa.

'Slomosa' est l'expression ingénue de l'amour du desert rock


Au programme, des gros riffs, du fuzz, une grosse basse cajoleuse. J'ai un coup de coeur pour cette voix mi pop, mi jeune papa qui se lance dans un groupe de desert rock, cette originalité donne un certain cachet au groupe.
On a des petites touches de QOTSA ici et là mais rien de rédhibitoire. Bon ben vous me voyez venir, je suis obligé de parler de mon titre éponyme Kevin qui en toute objectivité est le meilleur titre de tout l'album, de l'énergie punk saupoudré d'un groove certain.
Si je suis honnête cet album éponyme regorge de titres majeurs, du catchy et single There Is Nothing New Under The Sun au Kyussien Scavengers, de l'intro 90's de In My Mind's Desert au groovy Just to Be.

Bref si vous aimez le desert rock, cet album est une véritable ode au genre, ça va faire bien longtemps que je n'avais pas entendu un premier LP de cet acabit. Il y a aucun temps morts, chaque titre est finement sculpté dans le pur amour du saint Fuzz.
Horses est LE titre de l'album qui illustre le mieux mon propos. C'est le premier titre que Slomosa a créé, bien avant les autres du LP et l'ensemble du talent du groupe est résumé dans ce titre.
Du fuzz partout, des riffs accrocheurs, des changements d'ambiance en veux tu en voila, le chant qui t'attrape t'emporte puis te laisse cul nu sur la plage, bref magnifique.
On peut parler également des autres titres de l'album, Estonia est léger comme une petite ballade pétillante au soleil. On and Beyond invite à la contemplation sous un ciel étoilé, invitant à l'évasion et qui se réveille de temsp en temps, tel un vieux diesel ronflant mais qui en a encore sous le capot.

Que faut il en retenir ?


Si on devait résumer Slomosa, c'est du très bon Fuzz. De celui où l'on sait qui va nous faire passer un bon moment. Cet album me procure les mêmes sensations que lorsque je passe Songs for The Deaf sur ma platine, celui d'être en train de voyager sur une route brulante, la musique se mariant aux paysages défilant sous nos yeux.
Cela fait plaisir de voir un jeune groupe qui vient un peu agiter le monde du Fuzz là on les têtes connus ont tendance à se reposer sur leurs lauriers. Les gars je ne peux vous souhaiter que de continuer la route, toujours le Fuzz à fond. 

0 Commentaires