C’est quand on s’attèle à l’écriture d’un nouvel Aventuriers du Fuzz Perdu qu’on se rend compte à quel point les mois passent vite ! Quoiqu’il en soit, ce mois-ci encore j’ai découvert pas mal de trucs, que ce soit sur internet ou bien en concert. Allez, montez dans la fusée et préparez-vous au décollage pour un tour d’horizon de ce qui m’a marqué ce mois-ci !

Domboshawa – Fyra


Domboshawa nous vient des contrées glaciales de Suède. Le groupe évolue dans le psych-rock aux mélodies savoureusement lysergiques. On se laisse complètement happer par la musique avec des pistes longues de près de vingt minutes pour certaine. C’est le genre de durée idéale pour savourer un bon moment de détente en rentrant du boulot… Ça ne risque pas de plaire à tout le monde, il faut être un brin habitué à ce genre de musique, mais pour les amateurs du genre je suis sûr que vous allez passer un bon moment.

Mengers – I


Direction le Mexique pour découvrir Mengers et son premier album. On reste dans un psych-rock, mais sauf qu’ici tout sonne beaucoup plus garage. On assiste donc à un merveilleux moment où le psyché aérien vient rencontrer des riffs de guitare telluriques. A cela s’ajoute le fait qu’on peut déceler une influence des californiens de Oh Sees, notamment au niveau des effets de guitare et parfois de la joyeuseté qui s’en dégage comme le titre Resplandor. En somme, le genre d’album à écouter avant d’aller faire la fête !

Mr. Bad Luck – Fata Morgana


Attention, c’est du miel pour les oreilles. On revient en Scandinavie et plus particulièrement au Danemark pour écouter « Fata Morgana », dernier album du groupe Mr. Bad Luck. C’est un album magique, et j’entends par là que c’est le tout à fait le genre de musique qui pose et qui fait planer. Entre les mélodies absolument magnifiques portées par une reverb et un delay, on se laisse facilement entraîner dans le tourbillon sonore. Soudainement, un riff point le bout de son nez pour ajouter de la lourdeur à l’ensemble avec un bourdonnement très plaisant. « Fata Morgana » est absolument une très belle découverte que je vous recommande si vous êtes amateurs de heavy pysch instrumental.

Sex Blender - Hormonizer


Sex Blender est un groupe ukrainien qui évolue à la croisée des genres entre heavy-psych, krautrock ou encore acid rock. Et je peux vous dire que ce mélange alléchant a pour résultat « Hormonizer » qui est un excellent un album. On est transporté ailleurs tout en se laissant avaler par la vague psychédélique qui s’abat sur nos esgourdes pendant plusieurs dizaines de minutes avant de se laisser porter par des notes bluesy qui nous font tutoyer l’univers. Avec « Hormonizer » pour premier album, les ukrainiens de Sex Blender réalisent un sans-faute !

Que faut-il en retenir ?


Le mois de février m’a surtout permis de découvrir des groupes porté sur le psychédélisme à l’état pur. Pour ma part, je suis friand de ce genre et quel plaisir de voir les sorties de ce début d’année qui réservent de belles surprises ! Vous êtes bien en orbite autour de la Planète du Stoner Rock, j’espère que le voyage a été plaisant et confortable pour vos tympans !

0 Commentaires