C'est la fin du mois et c'est donc le moment du traditionnel article pour vous faire part de mes coups de cœur de ce mois d'octobre 2019 ! Bonne découverte à vous !

Katal – Die Gejagten

Katal est un groupe qui nous vient d’outre Rhin. Ils font dans le stoner kyussien que certains diront de classique. Si musicalement ce n’est pas la révolution, on ne peut que clairement saluer tout le talent car ce qu’ils font, ils le font merveilleusement bien ! Le petit côté exotique vient du fait que l’intégralité des chansons est chantée en allemand ; c’est rare lorsque les groupes de stoner osent chanter dans leur langue maternelle. « Die Gejagten » est un bel album qui devrait plaire aux amateurs de stoner à la Kyuss, on se laisse bercer par le ronronnement des riffs !

Birmani – EP3

Nos cousins québécois de Birmani nous abreuvent d’un heavy-psych vraiment perché dans la lignée des français de Slift. Leur musique peut déconcerter au premier abord, mais ce nouvel EP regorge de qualités : l’alternance entre riffs telluriques et passages complètement psychédéliques donne un certain charme. Il peut paraître délicat d’entrer dans leur monde sonore surtout si vous n’êtes pas friand du son initié par les californiens de Oh Sees. Mais il serait fort dommage de ne pas faire l’effort de plonger corps et âme dans ce disque qui recèle d’excellentes qualités. Petit plus : les paroles sont en français en plus ! Ca sort le 9 novembre prochain et je ne peux que vous le recommander !

Junior Rodriguez – Stellar Dream



Junior Rodriguez est un auteur compositeur franco-portugais. Son album « Stellar Dream » est sorti le 4 octobre dernier, et c’est un album multi-facettes. A réserver avant tout aux amateurs de rock psychédélique pur, « Stellar Dream » dépeint avant tout son voyage autour du monde. On est donc plongé dans différents mondes musicaux : tantôt bercé par des riffs, tantôt bercé par des notes plus douces, etc. Le titre éponyme est un excellent condensé de ce qui vous attend dans cet album qui offre un véritable vent de fraîcheur sur la scène.

Cosmos – See The World


C’est le retour des australiens de Cosmos avec « See The World ». On retrouve leur magnifique heavy-blues qui risque d’en envoyer plus d’un dans l’espace. Ça sent bon les années 1970, les effets au piano, les solos de guitare qui hurlent et – en même temps – les riffs qui nous happent dans un univers coloré. Chapeau bas à la production qui est juste magnifique, cela pourrait nous faire croire que le disque a été enregistré il y a quelques décennies. Enfin, cet album se justifie rien que pour le titre ‘These Nights’ qui est un véritable coup de cœur, ça prend littéralement les tripes ; on ressent comme de la mélancolie qui s’étend en nous juste par le pouvoir de la musique… Un des albums marquants de cette année sans aucun doute !

0 Commentaires