Comme chaque mois de Décembre on repart sur nos bonnes vieilles habitudes avec le Top 20 de cette année 2019. Moins compliqué qu'en 2018, cette année a de belles pépites que je tenais à vous présenter.

20. Earth Tongue - Floating Being

Une des belles découverte live de cette année. Dans une salle minuscule avec une température digne du purgatoire,le duo néo zélandais a délivré une prestation dantesque. Des titres psychés mais qui gardent la pêche et l'énergie que l'onretrouve dans des albums plus desert rock. Oh et si vous ne devez en retenir qu'un titre, Microscopic God est la perle de l'album.



19. Spaceslug - Reign of The Orion

Spaceslug est de retour avec 'Reign of The Orion'. On repart sur des bases plutot classiques, lourd et éthéré la signature SpacesLug est bien présente. Le groupe tente une petite expérimentation aux claviers via SpaceRunner qui peut désarconner de prime abord. Un effort solide qui rajoute une pierre à l'édifice des polonais.


18. We Lost The Sea - Triumph and Disaster

Le cinema auditif ou le voyage musical. We lost the Sea nous propose une nouvelle un véritable périple à travers des scénettes travaillés.Chaque piste est unique et la progression rondement menée. Mention spéciale à Towers et ses 15 minutes et Mother's Hymn qui semble être tiré de la bande son d'un Civilization.

17. Witchfinder - Hazy Rites

Probablement le meilleur album doom de cette année. Les frenchies de Witchfinder se sont surpassés pour délivrer un stoner doom lourd et groovy.Hazy Rites amène le groupe dans une autre dimension à la hauteur de leur talent.


16. King Hobo - Mauga

Quand on réunit la moitié de Kamchatka et Monsieur Gasner à la batterie cela fait des étincelles.
Mauga est un condensé d'énergie rock brulant traversée de moment d'inspiration grandiose (King Blues ou Harvest).Il manque plus que le live pour rendre cet album justice.


15. Gary Clark Jr - This Land

Probablement l'artiste le plus "mainstream" que j'ai pu mettre dans un top, mais bon cela fait des années 'This Land' le mérite. Après un album précédent décevant où on sentait l'artiste se cherchant entre RnB et Blues Rock, This Land sonne comme l'album de la maturité. Gary Clark alterne les styles, posant sa gratte comme signature sur chacune d'elle. Le bonhomme est plus confiant et bon Dieu cela fait plaisir de pouvoir écouter des solos neufs à la radio. Petite recommandation pour les titres 'This Land' ou 'Pearl Cadillac' pépites de l'album.

14. 10 000 Russos - Kompromat

Le drone est un style qui m'attire de plus en plus et 10 000 Russos est un groupe à part dans ce genre. Après un premier album qui sonnait plutôt comme un jam, ce second effort est plus travaillé. Les portugais réussissent à garder une patte humaine, un rythme organique dans un environnement sonore purement mécanique.Si 'Kompromat' est moins accessible que le précédent, après plusieurs écoutes il est impossible de s'en passer et ses mélodies infernales vous hantera pour des jours.


13. John Garcia - John Garcia and the Band of Gold

On l'a peut être oublier que l'album est sorti durant les premières semaines de 2019 mais El Coyote et ses amis sont de retour. John Garcia reprend du poil de la bête, l'album a beaucoup de niaque et
d'énergie que leur dernier album acoustique. Bref quand on est amoureux du chant de bonhomme on ne peut que se réjouir de le voir revenir sur le devant de la scène.


12. Ison - Inner Space

Une des belles surprises de cette année. Ison est un duo suédois dont les membres sont bien connus de la scène doom / metal du pays et qui propose un doom cosmique doux. La voix de Heike est douce et fragile, les pistes longues et mélancoliques et invitent l'auditeur à se perdre dans le noirceur de l'espace.

11. Mars Red Sky - The Task Eternal

On ne change pas une recette qui marche, telle pourrait être le leitmotiv de ce 'Task Eternal'. Mars Red Sky fait du Mars Red Sky et le fait excellement bien. Les pistes s'enchainent en beauté aux rythmes des ronflements pachydermiques du groupe. Un album à déguster en live.

10. King Gizzard - Fishing for Fishes 

La plupart d'entre vous attendez 'Infest the Rat Nest' mais c'est le premier album de 2019 qui a attrapé mon oreille. Que voulez vous je préfère quand les australiens laissent parler leur folie créatrice
et entre une chanson enfantine ) la sauce delta blues ou un titre électro complèment barré, on est servi sur ce 'Fishing for Fishes'.


9. Juju - Maps and Territory 

Juju propose un véritable voyage aux quatres coins du globe. Afrobeat, garage rock, psychédélisme et pop tout se mélange, les territoires s'ouvrent et se mélangent pour le plus grand bonheur de l'auditeur.

8. Oh Sees - Face Stabber

Les californiens de Oh Sees sortent tellement d'album qu'il est dur de garder le rythme. Face Stabber est un condensé de ce que sait faire la bande à Dwyer. Des titres louffouques (The Daily Heavy), de l'energie punk à gogo (Hearthworm) et des expérimentations interminables ( Scutum and Scorpium). Face Stabber est probablement mon album préféré depuis 'A Weird Exit'.


7.  Monolord - No Comfort

L'album de la maturité et un coup de poings à pas mal d'entre nous. Si généralement je trouvais les albums inégaux, avec une alternance entre titre canon et morceau plat, ce 'No Confort' est exceptionnel.Les suédois gardent l'attention de l'auditeur de bout en bout et nous proposent des riffs aiguisés. Un petit coup de coeur pour le riff de Last Leaf prodigieusement épique.

6.  Ecstatic Vision - For The Masses

'For the Masses' voient les américains de Ecstatic Vision affirmer leur son en propulsant un pavé sonore dans la mare.  Au croisement de l'heavy psy et du noise, le groupe délivre un album assourdissant et massif.


5.  The Black Heart Death Cult - ST

Encore un album du début de l'année qu'il faut remettre à sa place. Les australiens sont tout bonnement exceptionnels, délivrnt un acid rock teinté de shoegaze. La patte brian jonestown massacre est présente mais ne nuit pas à l'identité du groupe. Petit coup de coeur pour le titre Black Rainbow, une ode aux fans de disto mélancoliques.


  4. Valley of The Sun - Old Gods

Mon concert live de l'année. Honnêtement je trouve déjà l'album prodigieux, un desert rock à l'ancienne, des titres aux riffs tapageurs bien amenés par des interludes permettant aux artistes de respirer mais alors en live c'est tout autre chose. All We Are avec son riff à la Trucks ou l'excellentissime Faith For The Suckers qui parlera à tout les amoureux de cowbell. Bref du fuzz, des riffs tout ce qu'on aime.



  3. Monomyth - Orbis Quadrantis

Plus je vieillis plus j'apprécie ces groupes qui prennent leur temps pour mettre en place leur univers. Monomyth est de cela. Sortant de l'acide rock où on avait l'habitude de les trouver les néerlandais nous proposent un album plus progressif, une odyssée sur les mers sonores du monde.


  2. Planet of Zeus - Faith in Physics

Les patrons sont de retour. Après un loyal to the pack en demi teinte et un album live, les grecs sont passés chez le label qui montent Heavy Psych sounds. On retrouve sur ce 'Faith in Physic's tout ce qui fait Planet of Zeus Planet of Zeus : des textes engagés, des riffs puissant, un groove omniprésent et surtout la voix retrouvée de Babis.  Le groupe a des choses à dire et ce 'Faith in Physics' est un brûlot à mettre dans toutes les oreilles.

 1. Karkara - Crystal Gazer

Bon un bon nombre d'entre vous l'aura deviné mais le premier né des toulousais de Karkara est ma perle de l'année. Une baffe immédiate tellement cet album pue la classe. Un rock psyché intense marié à un univers oriental sont les parents de ce Crystal Gazer. Les titres s'enchainent, chacun avec leur identité propre, le groupe arrive à garder la tension tout au long de l'album. Crystal Gazer est un must have dans sa ludothéque pour tout fan de psyché qui se respecte.

0 Commentaires