[Live Report] Samsara Blues Experiment/Kaleidobolt - Le Ferrailleur, Nantes | 18.05.17


Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait le déplacement jusqu'à Nantes pour faire un concert ; alors quand on apprend que les allemands de Samsara Blues Experiment sont dans la région, on n’hésite pas à faire une centaine de bornes pour aller les voir et les écouter. La dernière fois que j’ai pu les voir, c’était au Hellfest en 2015 mais gros festival oblige, le groupe n’avait pas joué plus de quarante minutes. Un comble quand on connait SBE avec ses morceaux à rallonge qui peuvent durer plusieurs dizaines de minutes pour certains. Ce concert au Ferrailleur de Nantes était donc un immanquable pour vivre une véritable expérience musicale ; et je peux vous dire que plus de vingt-quatre heures après je ne suis toujours pas redescendu du nuage sur lequel le groupe m’a envoyé.

La soirée commence avec le groupe finlandais Kaleidobolt qui évolue dans du hard rock à la sauce années 1970 sur fond de gros solos qui partent dans tous les sens. Bon, pour être honnête avec vous, on est arrivé sur la fin de ce groupe ce qui explique sûrement le fait qu’on a eu du mal à rentrer dedans. Ca bougeait bien, c’était énergique, mais pour ma part ça partait parfois un peu dans la surenchère de solos interminables avec des cassures dans le rythme de temps à autre ce qui gênait un peu l’immersion. Néanmoins, ça m’a permis de découvrir ce groupe que je ne connaissais pas du tout et auquel je prêterai une oreille beaucoup plus attentive afin de les découvrir davantage. Peut-être que cet avis mitigé est en lien avec le fait que j’attendais énormément de SBE qui n’évolue pas dans la même cour que ces finlandais !





Le temps que Samsara Blues Experiment s’installe sur scène derrière un rideau qui laisse monter l’envie de les voir enfin jouer, on en profite pour se prendre une bière et discuter un peu. Une dizaine de minute plus tard, le rideau s’ouvre et on aperçoit le trio berlinois emmené par Christian Peters à la guitare et au chant ; Hans Eiselt à la basse et Thomas Vedder à la batterie. Sans vraiment savoir pourquoi, dès le début du set je sens comme une sensation de bien-être qui se confirme lorsque les premières notes se font entendre. Le groupe démarre avec le titre Vipassana issu du dernier album « One With The Universe » ce qui pose tout de suite l’ambiance et permet à chacun dans la salle de se préparer à vivre une véritable expérience. L’une des bonnes surprises de ce set, c’est que le groupe ne joue pas uniquement les titres de leur dernier cru, mais alterne avec ceux issus des albums précédents et on sent que ça monte en puissance au fur et à mesure que les titres s’enchainent.

Cet état [second] arrive à son paroxysme lorsque le groupe joue le titre Double Freedom issu de « Long Distance Trip ».

Si je devais parfois revenir à moi pour prendre quelques photos et vidéos de temps à autre, je peux vous assurer que SBE a cette faculté à vous mettre dans un état second pour peu qu’on arrive à se focaliser sur la musique. Lorsqu’on est dans cette phase, c’est comme si qu’on perdait toute notion du temps ou bien du nombre de décibels que vos tympans encaissent pendant toute la durée du concert. Cet état arrive à son paroxysme lorsque le groupe joue le titre Double Freedom issu de « Long Distance Trip » ; je me suis surpris à chanter les paroles du morceau tandis que mon corps bougeait paisiblement au gré des accords de guitare et de cette basse qui vous berce tranquillement. Après un set de deux heures et un rappel en bonne et due forme, le groupe quitte la scène pour de bon alors que la plupart d’entre nous étaient encore « sous le choc » de cette prestation qui, pour ma part, restera l’une des plus mémorables qu’il m’ait été donné de faire.

Pour conclure, je pense que Samsara Blues Experiment fait partie de ces groupes qu'il faut impérativement voir en concert pour vivre quelque chose de particulier. A la fin du concert, j'ai entendu une spectatrice dire que pour elle « c'est comme de la méditation », je pense que ça été plus ou moins le cas pour les personnes présentes au Ferrailleur. En somme, la musique du groupe est tout simplement sublimée en concert. Pour ma part, je vous conseille de ne pas les louper si vous avez la possibilité de les voir près de chez vous, vous ne le regretterez pour le moins du monde de vivre une telle expérience musicale…











Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.