Moonbow - Warbear | Review


Dans le dernier podcast, nous avons abordé le stoner ‘américain’. Nous avons reproché peut être une certaine facilité, ou un son que l’on retrouve trop souvent d’un groupe à l’autre. Pourtant il suffit, à l’image du groupe d’aujourd’hui, de prendre un risque, de faire transparaitre les différentes influences que le groupe a baigné pour rendre l’ensemble un peu plus ‘piquant’.
Moonbow est un groupe américain, qui vient de publier son deuxième album, ‘Warbear’, chez le label qui devient incontournable : Ripple Music.

Alone eyes est le premier titre de cet album et quelle mise en bouche !  Steve Earle le batteur frappe ses toms, telle la tempête grondant au loin, avant que la basse huileuse de Ryan McAllister rajoute une couche de graisse. Matt Bischoff arrive et sa voix détonne : à mi-chemin entre Ozzy et Marc Gaffney de Gozu.

L’esprit rock de Moonbow est représenté dans les paroles du titre éponyme de l’album ‘smoking again, drinking again’, la couleur est ici annoncé messieurs, dames !

Bloodwash s’ouvre sur une ballade bluesy. Enfin pas pour longtemps tant que Ryan  a décidé de faire parler sa basse donnant un côté Heavy rock à la suite du morceau.
Les références à Black Sabbath et au Hard Rock en général sont multiples : Death of Giants a un côté épique proche du début du Heavy Metal tout comme Sword In The Storm.  Son of Moses est une ballade rock, là où Drinking Alone est un concentré d’énergie brut

Le groupe laisse parler ses influences encore une fois avec King of California. Le morceau renvoie inévitablement à la Californie et ses groupes skate rock : rythme plus rapide, refrain entêtant, riffs mémorables tout y est. Qui plus est, avec la petite cerise sur le gâteau, le monsieur, que dis-je la légende John Garcia, en guest !

Warbear où quand les influences sont sublimés à leurs paroxysmes


Mon titre préféré est probablement The Road tellement ce titre invite au voyage au volant d’une vieille caisse à traverser le désert. La voix de Matt oscille entre puissance et ballade, David McElfresh, le guitariste, qui explose comme si on appuyait sur l’accélérateur et le morceau qui se termine au banjo comme si finalement après cette course dantesque nous avions enfin atteint notre destination.

Comme un clin d’œil au premier titre, Toward the Sun s’ouvre encore sur la basse monstrueuse de Ryan. Oui ça doit faire la troisième fois que je parle de ce gars mais bon quand on est l’ancien bassiste de Valley of the Sun  on peut dire que l’on sait délivrer des buches. Bref Toward the Sun  est un titre complet, le groupe fusionnant les différents genres entrevus dans les titres précédents.

Que faut il en retenir ? 

‘Warbear’ est vraiment la surprise de ce printemps. Apres avoir blasphémé sur le pays fondateur du stoner, Moonbow m’a rappelé qu’il ne faut jamais avoir vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué, surtout si l’animal sait envoyer des gros parpaings.

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.