Stone From The Sky - Fuck The Sun | Review


Le Mans. Une ville connue pour son légendaire circuit automobile dont la compétition « Les 24H du Mans » va se dérouler dans une dizaine de jours. Les moteurs vont vrombir, les voitures faire des dizaines et des dizaines de tours de piste tout en avalant le goudron à forte vitesse. Le Mans est réputé pour sa passion de l’automobile et de la vitesse ; on pourrait peut-être voir si elle détient aussi un record de nombre de groupe de métal jouant à toute vitesse ? Mais au lieu de faire dans le cliché de la ville, les gars de Stone From The Sky font plutôt dans le heavy-psych bien perché avec leur premier album qui s’intitule « Fuck the Sun ». Et je vous le dis dès maintenant : « c’est d’la bombe baby ».

« Fuck The Sun », du space-rock très efficace pour vous envoyer loin dans l’immensité de l’Univers !


Si vous suivez mes chroniques, vous savez que j’affectionne les groupes qui savent bien mélanger la musique psychédélique « aérienne » et des riffs qui vous accrochent au sol. Et bien dans ce domaine, on peut dire que les manceaux de Stone From The Sky ont parfaitement bien compris la recette. Le titre qui ouvre l’album est parfaitement représentatif de cette recette de grand-mère bien connue de tous : on commence en douceur avec des notes astrales avant de balancer des riffs saupoudrés d’une couche de fuzz. En dehors de ces ingrédients populaires, il y a un petit côté mystique qui se glisse de temps à autre ; alors je ne sais pas si c’est à cause des émanations de l’encens que j’ai allumé depuis plusieurs minutes, mais le titre ‘Welcome to Trantor’ m’a mis dans la tête – pendant quelques instants – des pensées d’ordre religieux ou philosophique… sans doute à cause du début du titre qui pose et qui fascine par la même occasion !

Mais je suis encore dans l’obligation de vous parler de ces phases aériennes et reposantes pour qui l’écoute, surtout après une journée de boulot. On ne peut qu’apprécier ces phases qui sont vraiment très agréables à écouter et à s’y abandonner. Celle du titre ‘Eyelovashaggs’ en est sans doute le meilleur exemple : les notes défilent tranquillement et vous berce de leur étreinte avant de s’accélérer et de laisser place à un retour sur Terre avec des riffs qui vous accrochent jusqu’à vous enfoncer dans le sol. Alors certes, dans le heavy-psych cette technique est répandue, mais ici elle est vraiment exécutée d’une belle manière qu’on se laisse prendre au jeu facilement et que l’auditeur se laisser entrainer au rythme de chacun des morceaux.

Que faut-il en retenir ?


J’aimais Le Mans pour ses rillettes. Maintenant je le l’aime pour Stone From The Sky qui fait ses débuts avec un album classique pour certains ; mais on ne peut pas nier l’excellent travail accompli sur « Fuck the Sun ». Un album qui mérite toute votre attention si, comme moi, vous êtes fan de heavy-psych. On a très hâte de pouvoir les voir en concert et il parait qu’ils vont trainer dans ma zone angevine à la fin du mois… Le rendez-vous avec les étoiles est déjà pris pour ma part ! 

Archives du blog

La Planète du Stoner Rock 2016. Fourni par Blogger.